top of page

Changeons les pratiques et les perceptions autour des déficiences sensorielles en Afrique de l’Ouest francophone !

Le projet DefiSens’AO est soutenu par l’Agence Française de Développement est mené en consortium par Mutualistes Sans Frontières, Vyv3 Pays-de la Loire et Essentiel. Il a pour objectif principal de permettre l’accès des personnes déficientes sensorielles (visuelles et auditives) aux services de prévention, de détection et d’accompagnement en Afrique de l’Ouest francophone.


La mise en œuvre de la première phase de ce projet est prévue de janvier 2022 à juin 2025. Ce projet propose de répondre à trois objectifs : 

  • Accompagner et former les professionnels de la rééducation, de la réadaptation, de l’enseignement spécialisé.

  • Promouvoir la santé, la pré-détection, la prévention, le dépistage et les soins de premiers recours dans les zones géographiques correspondant à une prévalence forte des déficiences sensorielles.

  • Plaidoyer pour les droits, le soutien des professionnels et la mise en place de politiques publiques et diffuser les savoirs autour des déficiences sensorielles.


Les rencontres de Lomé (2022) et d’Abidjan (2023) ont permis de mener plusieurs ateliers afin d’accompagner les partenaires locaux et les professionnels dans un renforcement de leurs compétences de détection et de prise en charge des personnes touchées par des déficiences sensorielles. 


En 2024 les activités portées par Mutualistes Sans Frontières dans le cadre du projet DefiSens AO ont débuté en Côte d’Ivoire et au Togo. Plusieurs axes sont concernés avec :

  • Une étude sur les outils et méthodes de pré-détection existantes des déficiences sensorielles.

  • Une étude cartographique destinée à mettre en lumière les zones blanches de prise en charge des personnes concernées.

  • Un programme d’accompagnement des familles d’enfants déficients sensoriels avec la mise en place de parcours innovants.

Des rencontres se sont déroulées avec les représentants des personnes sourdes et aveugles, ainsi que sur des délégations des Ministères de la Santé, de l'Éducation et des médecins spécialistes pour mener la première étude. Les actions se poursuivent et nous vous donnons rendez-vous à Cotonou en octobre 2024 !


3 vues

Comments


bottom of page